Conférences à venir

 

Bientôt de nouvelles dates sur les thématiques ci-dessous

  • Médecine chinoise, quintessence du patrimoine culturel chinois

 

  • Qigong, une philosophie de vie

 

  • Le qigong tuina, un art énergétique qui unit savoir médical, art martial et fondements de la culture chinoise

 

  • Diététique chinoise et rôle de l’alimentation dans l’entretien de la santé

  • L’art du thé, un art de vivre et de santé

  • Influences des pensées chinoises sur l’évolution de la médecine chinoise

  • La théorie du yin-yang et des cinq mouvements dans la nature et en lien avec la médecine chinoise

  • Le corps dans la culture chinoise et en médecine chinoise

Conférences passées

Médecine chinoise, quintessence du patrimoine culturel chinois

Jeudi 10 septembre 2020, Institut Confucius d'Orléans, université d'Orléans

Ce qu’on appelle médecine chinoise est un vaste ensemble de pratiques et techniques reposant sur une vision de la vie dans l’univers et la prise en compte de l’être humain dans son unité et comme partie intégrante de la nature. L’espère humaine est soumise aux lois de la nature, les mouvements, transformations, rythmes et cycles du monde naturel qu’expriment l’alternance du jour et de la nuit, celle des saisons, l’impact des énergies climatiques, des émotions, des saveurs des aliments, influent sur l’être humain.

La médecine chinoise a été profondément influencée par les différents courants de pensées et de philosophies de la Chine ancienne et se fonde sur deux concepts, la globalité et l’analyse dialectique. Dans l’histoire chinoise, des approches médicales variées se sont succédées ou chevauchées, car l’arrivée de nouvelles méthodes n’invalide, ni ne supprime pas pour autant les anciennes. Elles s’empruntent l’une à l’autre, évoluent avec les changement socio-culturels et intègrent les nouvelles découvertes. Aux côtés de l’acupuncture et de la moxibustion, nous trouvons les massages, la pharmacopée, la diététique et les arts énergétiques.

La civilisation chinoise a toujours accordé une importance primordiale à la connaissance de l’être humain dans son corps-esprit et développé une médecine basée d’abord sur une hygiène de vie. La médecine chinoise est avant tout préventive, non qu’elle ne puisse pas ou mal soigner les maladies déclarées, mais pour souligner qu’elle s’attache surtout à conserver l’harmonie dynamique des éléments qui font la vie et à rétablir cette harmonie quand elle a été troublée. L’approche de la médecine chinoise tient compte autant de l’aspect organique et physiologique que de l’aspect psychologique ou mental, voire spirituel de la personne mais également de l’environnement géographique, la saison, le climat, le sexe, l’âge, l’activité physique et l’alimentation.

La médecine chinoise permet à la personne d’être consciente de ses propres déséquilibres et des changement nécessaires qu’elle doit effectuer dans sa vie, son alimentation, sa façon de penser et d’aborder la vie et la santé afin d’être actrice de la réharmonisation de son propre corps et de son esprit et de retrouver les liens vitaux avec la nature.

 

La diététique chinoise, rôle de l'alimentation  dans l'entretien de la santé

Vendredi 7 février 2020, Institut Confucius de Rennes

Nous nous nourrissons incontestablement de plus en plus mal. Notre mode de vie actuel et les dérives alimentaires qui en découlent, entrainent des déséquilibres qui finissent par provoquer des maladies.

La diététique et la diétothérapie chinoises font partie intégrante de la médecine chinoise, aux côtés de l'acupuncture, la pharmacopée, les massages et les arts énergétiques. Riche d’une sagesse plurimillénaire, expérimentée et éprouvée, la diététique chinoise interdit assez peu et vise plus à éviter les excès et à nous faire prendre conscience de nos mauvais comportements alimentaires. L’application des grandes règles de la diététique chinoise permet à chacun d’être acteur de sa vie et responsable de sa santé. Elle prend en compte l'âge, la constitution physique, le sexe, le climat, etc. et met en avant la dimension énergétique des aliments qui peut influencer les activités physiques et mentales, les émotions et la manière de s’occuper de soi-même.  Elle a avant tout un rôle préventif ce qui est d’ailleurs la base de la médecine chinoise.

Les principes de la diététique chinoise sont simples à comprendre et utiliser car ils se fondent sur les lois immuables qui président à la vie dans la nature. Nous sommes Français, avons nos coutumes et habitudes, nos aliments et vivons dans un contexte climatique différent. Mais sur le plan physiologique, ce sont bien les mêmes principes qui gouvernent tous les êtres humains et notamment leur digestion. Les fondements de la nutrition chinoise sont ainsi compatibles avec d’autres modes de vie, d’autres cultures, d’autres climats et sont applicables par chacun.

 

Qigong, une philosophie de vie

Vendredi 4 octobre 2019, Institut Confucius de Clermont-Ferrand Auvergne

Dans les temps anciens, le qigong pouvait être considéré comme un acte inné, spontané, naturel et inconscient et portaient de multiples appellations. C’est au 3ème siècle de notre ère que le terme qigong apparaît pour la première fois dans les écrits de Xu Xun. Cependant, il n’est utilisé pour désigner l’ensemble d’exercices énergétiques corporels (mouvements, postures, respirations, sons, méditations) issues de différentes écoles et courants de pensées que depuis une soixantaine d’années. Ces pratiques millénaires sont en relation à la fois avec le taoïsme, le confucianisme et le bouddhisme. Chaque école a ses particularités propres, certaines mettent plus l’accent sur l’entretien de la santé, de la vitalité et la longévité, d’autres sur le cœur-esprit et l’éveil spirituel.

Le qigong peut être défini comme l’art d’accorder l’énergie du corps avec l’énergie de l’univers, d’être en harmonie avec la nature. Le qigong s’expérimente, se ressent et se vit au quotidien. Les exercices de qigong ne sont qu’un moyen d’établir un pont afin de se rapprocher de la nature en corps et en esprit, d’avoir une conduite en accord avec la nature dans la vie de tous les jours. Lorsqu’on se promène, que l’on boit du thé, que l’on se repose en ayant l’esprit calme et le corps détendu, c’est aussi l’état de qigong car le cœur est en union avec ce qui l’environne. Le qigong permet d’être plus à l’écoute de soi, d’être attentif à son état de santé et de s’en sentir responsable.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now